Appel à communication Sorbonne Actuelle 2024

Date limite d’envoi des candidatures : 18 mars 2024

Date de l’événement : 1er juin 2024

Thème de la Journée : S’approprier sa recherche.
La posture du ou de la doctorant.e …

Cet appel à communication concerne quatre tables rondes de doctorant.e.s qui auront lieu lors de la journée d’étude Sorbonne Actuelle, organisée par le Collectif Doctoral* de Sorbonne Université, le samedi 1er juin à la Sorbonne (Salle D664). Peuvent y contribuer tou.te.s les doctorant.e.s de Sorbonne Université, quel que soit leur domaine de recherche. L’intérêt de ces échanges est d’apporter un regard interdisciplinaire sur des questions d’enjeu et de méthode qui animent l’ensemble des jeunes chercheur.euse.s, sans distinction de parcours, de discipline ou d’état d’avancement de leur thèse.

Sorbonne Actuelle est une journée d’étude interdisciplinaire organisée par le Collectif Doctoral. Elle a pour objectif la valorisation des travaux des jeunes chercheur.euse.s de l’Université. Cette journée sera l’occasion d’interroger la posture et l’engagement des doctorant.e.s par rapport à leurs travaux de recherche, de la mise en place de leur sujet à la rédaction même de la thèse, en passant par leur méthode de recherche.

Modalités de soumission

Si vous êtes intéressé.e, veuillez nous envoyer une biographie (environ 100 mots), une présentation de votre thèse (environ 300 mots), et enfin un paragraphe expliquant en quoi votre expérience doctorale peut nourrir la réflexion sur l’un des thèmes indiqués ci-dessus (environ 300 mots).

Les propositions sont à envoyer à l’adresse suivante : sorbonne.actuelle@gmail.com, avant le 18 mars 2024. Le comité d’organisation de Sorbonne Actuelle se tient à votre disposition pour toute question ou demande d’information, que vous pouvez envoyer à l’adresse de l’événement.

Le Collectif Doctoral est une association des doctorant.e.s de Sorbonne Université. Créé en 2016, il représente les intérêts des doctorant.e.s dans les différents conseils centraux et facultaires, tout en favorisant les échanges et les rencontres entre les disciplines par l’organisation d’événements scientifiques ou conviviaux.

Sujets des tables rondes de doctorant.e.s :

S’approprier sa recherche. La posture du ou de la doctorant.e…

Au sein de l’un des quatre groupes thématiques, les doctorant.e.s sont invité.e.s à présenter leur thèse et leur lien avec le sujet de la table ronde ou de la conférence (5 min/ personne), puis à prendre part à une discussion sur le thème de celle-ci (environ 40 min) avant un temps d’échange avec le public présent (environ 15 min). La table ronde ou la conférence sont animées par un ou une doctorant.e du Collectif Doctoral, qui aura pris contact avec les invité.e.s en amont pour préparer ces échanges.

Le thème de cette année questionne l’engagement des doctorant.e.s dans leur recherche et la posture qu’ils et elles décident d’adopter face à leur sujet de recherche, à leur méthodologie ou aux recours ou non à l’interdisciplinarité ou aux Intelligences Artificielles (IA), de plus en plus présentes dans le monde scientifique.

1) … Face à son sujet

Quelle liberté a-t-on face à son sujet ? Parfois choisi, parfois imposé, le sujet de thèse encadre, cerne et limite notre recherche et notre bibliographie. Mais comment trouver notre place dans notre sujet, entre les contraintes de l’encadrement de recherches (direction, laboratoire, entreprise dans le cas des CIFRE, école doctorale) et nos biais individuels qui nous engagent, parfois malgré nous, vers ce travail.

Une des problématiques de cette journée sera donc de discuter de la place du chercheur dans son sujet de recherche, de la liberté possible dans sa recherche mais aussi de l’engagement. Comment politiser son sujet de thèse, le féminiser, le rendre écologique, tout en ayant en tête l’idéal d’objectivité scientifique ?

2) … Face à sa méthode de recherche

Jusqu’où bricoler sa méthodologie ? Doit-on révéler tous les dessous de l’enquête ? Peut-on même atteindre cet objectif avec neutralité ?

S’approprier, ou créer et mettre en place sa méthode de recherche sont des étapes essentielles qui incombent aux chercheurs et chercheuses, dépendant bien souvent de multiples contraintes dans l’accès aux données (conditions temporelles, techniques ou financières, règlements déontologiques et éthiques, etc.). Lié à la question de recherche posée et à la discipline du scientifique, le protocole d’enquête – sa constitution, l’utilisation et la manière d’en rendre compte – varie selon les normes qui sont (plus ou moins) imposées.

Les présentations de cet axe s’intéresseront particulièrement aux réflexions méthodologiques disciplinaires (voire épistémologiques). Les intervenant.es pourront expliciter leurs protocoles d’enquête, avec un regard critique, au regard de l’objectif partagé de produire des connaissances objectives.

3) … Face à l’interdisciplinarité

Nos disciplines scientifiques sont le point d’ancrage principal de nos travaux, par nos formations, mais aussi par leur inscription dans leur épistémologie. Mais rien n’empêche de dépasser les frontières entre les disciplines. Au contraire, la tendance incite plutôt à enrichir nos démarches par l’interdisciplinarité. Le monde universitaire est d’ailleurs l’objet de pressions pour renforcer ces croisements disciplinaires, qu’il s’agisse de l’accès aux financements publics par appels à projets ou de la valorisation à l’international de la recherche. Comment peut-on s’approprier ces pratiques interdisciplinaires pour ouvrir de nouvelles perspectives scientifiques ? L’interdisciplinarité est-elle évitable ? Est-elle nécessaire ? Quel bilan en tirent celles et ceux qui en ont fait une part de leur projet ?

Le sens qu’il faudrait donner à l’interdisciplinarité, à la transdisciplinarité ou à la pluridisciplinarité fait encore débat, mais elles recouvrent des pratiques concrètes de doctorant.e.s, qui sont pensées comme telles ou non. S’agit-il d’emprunter aux autres disciplines des idées ou des méthodes pour une partie de nos recherches, de faire coexister deux disciplines ou plus dans nos enquêtes ? Comment se former aux disciplines que l’on souhaite intégrer à sa réflexion ? Les trois facultés de Sorbonne-Université offrent un environnement pluridisciplinaire, mais par quels moyens peut-on le mettre au profit de nos démarches ? Telles seront les questions abordées dans ce troisième temps de la journée.

4) … Face aux Intelligences Artificielles (IA)

L’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans nos sociétés et dans nos usages quotidiens. Elle est à la fois utile pour la recherche mais peut représenter des dangers pour certains chercheurs, à l’image du scandale lié à la sortie de ChatGPT. Aussi quelle position tenir face aux IA ? Faut-il les restreindre ou les utiliser ? Et si oui, jusqu’à quel point ?

Ce dernier temps de la journée prendra la forme d’une conférence-débat, où les participants seront amenés à discuter avec des représentant.e.s de l’association SOphIa de Sorbonne Université. Il cherchera à définir plus en détail ce que sont les IA, comment et jusqu’à quels points elles peuvent être utiles pour les doctorant.e.s. Aussi, qu’en est-il dans votre recherche ? Utilisez-vous des IA et si oui, lesquelles et à quelles fins ? Ou au contraire, avez-vous une position beaucoup plus nuancée et stricte sur le sujet ?



Citer ce billet
Collectif Doctoral (2024, 16 février). Appel à communication Sorbonne Actuelle 2024. Collectif Doctoral. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vumy

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search