Archives de catégorie : Comment s’inscrire?

Réinscription 2e et 3e années

La date limite de réinscription pour 2017-2018 est fixée au 20 juillet! Néanmoins, il sera encore possible de vous réinscrire à la rentrée si des circonstances particulières vous empêchent de respecter cette date.

Attention, il y a quelques changements suite à l’arrêté sur le doctorat de 2016. Il faut remplir un nouveau dossier de réinscription et le transmettre à l’école doctorale. Pour la réinscription en 3ème années, l’avis du comité de suivi est obligatoire.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Service des Doctorats: http://www.paris-sorbonne.fr/these-en-cours

Si vous êtes à l’étranger, vous pouvez envoyer le dossier de réinscription par mail ou par courrier au secrétariat de votre école doctorale.

voir aussi Qu’est-ce que le Comité de Suivi Individuel ?

Procédure pour les cotutelles

Une cotutelle est une thèse dirigée dans deux universités différentes. Elles peuvent être françaises ou étrangères.

Avant de se lancer dans le long processus administratif d’inscription, il est essentiel de parler de son projet à s.a.on direct.rice.eur de recherche. La cotutelle doit se justifier sur le plan de la recherche ou dans le cadre d’une reconnaissance professionnelle. De plus, il est possible que l.a.e direct.rice.eur connaisse des enseignant.e.s ou des universités susceptibles d’être intéressé.e.s par un tel projet.

Si ce n’est pas le cas, il est préférable de cibler une zone géographique dont on maîtrise la langue (les universités étrangères demandent un niveau C1 dans leur langue pour toute inscription en thèse), et de sélectionner les universités dont certains enseignant.e.s sont, si ce n’est spécialiste, du moins intéressé.e.s pour notre domaine de recherche. Avant de contacter un quelconque enseignant.e, il est préférable d’écrire au département de l’université afin de s’assurer que celle-ci est d’accord pour établir une cotutelle. Certaines universités n’acceptent ces partenariats que sous certaines conditions. Par exemple, les universités anglo-saxonnes et irlandaises demandent à ce que le temps passé dans leur établissement soit payé auprès de leur université.

Une fois, l’université et l’enseignant.e.s partenaires trouvé.e.s, il faut établir un sujet, comme pour un doctorat « simple ». Ce projet doit être accepté par les deux enseignants. Cette étape terminée, il faut que les deux enseignant.e.s, en accord avec leur université, se mettent d’accord sur l’encadrement afin d’établir une convention de cotutelle.

La convention de cotutelle définit plusieurs points :

  • quelle sera la langue principale de la thèse (seul un résumé sera produit dans l’autre langue).
  • quelle université recevra les frais d’inscription (il est possible de les payer en alternance).
  • quel sera le temps minimal que devra passer l.a.e doctorant.e dans l’ « établissement secondaire » (il est à noter qu’il faut passer au moins un tiers de son doctorat dans chacune des universités).
  • dans quelle université se tiendra la soutenance (et en fonction qui paiera les transports et le logement pour l’enseignant.e qui devra se déplacer).
  • si la cotutelle donne lieu à une co-diplomation.

D’autres clauses plus spécifiques peuvent être définies. Une fois que les enseignant.e.s et leur établissement respectif sont tombés d’accord, la convention de cotutelle doit être signée par les deux universités. Elle peut être signée avant ou après l’inscription en doctorat.

Afin de s’inscrire formellement en cotutelle, il faut d’abord être accepté dans les deux établissements. La procédure à Paris-Sorbonne diffère peu de celle pour le doctorat « simple » : il n’y a qu’un papier supplémentaire à faire remplir à l’enseignant.e de l’université partenaire. Une fois formellement accepté dans au moins l’un des deux établissements, il faut que la convention, si elle n’a pas été signée au préalable, soit signée sous un an.

Le processus administratif d’inscription en cotutelle est très long. Il faut donc y réfléchir, et se renseigner le plus tôt possible. Il peut également arriver qu’un établissement, qui au début semblait enthousiaste, finisse par se retirer du projet. Cependant, la thèse en cotutelle peut être un véritable enrichissement pour le travail de recherche, les deux direct.rices.eurs n’étant pas obligés d’avoir la même spécialité par exemple. De plus, des aides financières spécifiques existent pour les thèses en cotutelle avec une université non françaises (http://www.campusfrance.org/fr/presentation-generale). Enfin, pour toute personne envisageant une carrière à l’étranger, la cotutelle peut être perçue comme une plus-value.

Rédiger un projet de thèse

Parmi les pièces à fournir pour le dossier, il y a un projet de recherche (5 à 10 pages dactylographiées, Times New Roman 12, interligne simple). Le contenu demandé peut varier selon les écoles doctorales, il est donc impératif de se renseigner auprès d’elles. Il faut généralement présenter :

  • Le cadre géographique et chronologique du sujet
  • Ce qui a été fait dans la discipline : historiographie, état de l’art etc.
  • Le corpus étudié, les sources…
  • Une problématique
  • Une présentation de quelques axes du sujet
  • Une présentation des méthodes envisagées.
  • Parfois, une bibliographie indicative est demandée, mais ce n’est souvent pas obligatoire.

Ces différents points peuvent être traités et abordés très différemment selon les disciplines.

Dans un projet de recherche, les notes de bas de page sont généralement réduites au minimum. Il faut essayer d’être le plus clair possible pour être compris de personnes qui ne sont pas spécialistes du sujet, insister sur les points nouveaux qui seront abordés pendant la thèse, les angles morts des études précédentes… Conseil pratique : ça peut être bien de faire relire son projet par quelqu’un qui n’a rien à voir avec la discipline, pour voir si c’est intéressant et compréhensible.

Quand s’inscrire ?

Deux sessions sont organisées pour les demandes d’admission en thèse : avril-mai et octobre-novembre. Les deadlines pour le rendu des dossiers sont généralement fin mars (cette année le 30 mars 2016) et début octobre (cette année, 6 octobre 2016, à 16h précisément). Le dossier peut être téléchargé ici et transmis par courrier à l’adresse suivante : Maison de la Recherche – Service des doctorats 28 rue Serpente 75006 Paris.

Avant l’inscription proprement dite, il faut l’accord d’un.e directeur/trice de thèse dont la liste peut être trouvée auprès des écoles doctorales.

Réinscription 2016-2017: dépose ton dossier avant le 22 juillet!

  • Le nouvel arrêté sur le doctorat sera effectif le 1er septembre 2016. Pour éviter la souffrance des nouvelles procédures, il faudra déposer les dossiers de réinscription avant la fermeture du secrétariat le 22 juillet 2016. Cette notice explicative peut aider les doctorants dans leurs démarches.

Pour ceux qui dépasseront cette date, nous suivrons les changements. Selon une  version provisoire du nouveau dossier de réinscription que nous avons reçue, et qui n’est pas forcément la version finale,  il faudra impérativement obtenir un avis motivé du directeur de recherche et de l’école doctorale pour la deuxième année de thèse. Pour la troisième année s’ajoute à cela l’avis motivé du comité de suivi individuel. À partir de la quatrième année, le formulaire de dérogation sera obligatoire.

Dossier d’inscription 2016-2017 (4e + année)

Pour éviter les changements dans la procédure d’inscription qu’implique le nouvel arrêté, il faut déposer ton dossier de réinscription avant la fermeture du bureau le 22 juillet 2016.

Il faut remplir le dossier de réinscription administrative.  Cette notice explicative peut clarifier la procédure.  Un avis motivé du directeur est obligatoire.

Au-delà de la quatrième année, il faut ajouté au dossier une demande de dérogation et les avis variés. Contacte ton école doctorale pour la procédure de dérogation.

voir aussi « Réinscription: dépose ton dossier avant le 22 juillet! »

 

Dossier d’admission en doctorat 2016 (première année)

Le dossier doit être reçu par ton gestionnaire, complet, avant le 6 octobre 2016,  à 16h00.

Par courrier ou sur place à l’adresse suivante :
Maison de la Recherche – Service des doctorats
28 rue Serpente
75006 Paris

Dossier d’admission

Les demandes d’admission en thèse sont examinées après chaque session par le Collège doctoral de l’Université qui réunit, le Vice-président du Conseil scientifique, les Directeurs et les Directeurs Adjoints des Ecoles Doctorales pour juger de la qualité scientifique des dossiers. Typiquement, tu auras la réponse vers la fin de novembre.

voir aussi « Réinscription: dépose ton dossier avant le 22 juillet! »