Archives de catégorie : Les financements courts ou ponctuels

Les bourses annuelles / trouver d’autres financements

Il existe un grand nombre de bourses annuelles, semestrielles, mensuelles ou ponctuelles, versées par tout un ensemble d’institutions, parmi lesquelles la ville de Paris, la région Île-de-France, le département, l’Assemblée Nationale,… Il est indispensable de bien surveiller les mails de ton Ecole Doctorale qui relaient souvent ce genre d’informations. Sinon, le meilleur moyen de trouver ces bourses est d’utiliser le site Campus France qui propose un catalogue des bourses. Il suffit de chercher par mots clés, en tapant par exemple « doctorat » ou encore le pays visé. Voir ici. Globalement, à chaque fois, il faudra un CV, une lettre de motivation, une lettre de soutien de ton/ta DR, et parfois une ou plusieurs lettres de recommandation de divers professeurs. Penser à s’y prendre tôt pour être sûr d’avoir tous les documents…

A côté des bourses, plusieurs fondations, généralement privées, proposent des bourses de recherche, de montants souvent importants. On peut citer en particulier :

  • la Fondation des Treilles, qui offre chaque année plusieurs bourses à des doctorants en fin de thèse (donc en 3e année et qui envisagent de finir en fin de 4e année/début de 5ème). Le dossier est à récupérer sur leur site (ici, section Prix du Jeune Chercheur). Il faut le rendre avant fin novembre. Dans le dossier : CV, liste des publications, résumé en 5 pages du projet de recherche (soulignant notamment l’actualité du projet), à faire relire par son/sa DR. Il faut deux lettres de motivation, dont une d’une personne extérieure à l’UMR. La réponse tombe généralement en mars. Le montant est compris entre 4 000 et 10 000 euros, versable en une seule fois. Attention : on ne peut demander cette bourse qu’une fois, que la réponse soit positive ou négative.

La Fondation Thiers concerne exclusivement les doctorants de moins de 30 ans, inscrits en lettres classiques, lettres modernes, philosophie, histoire, histoire de l’art, archéologie, géographie. La Fondation donne deux types de financements : une bourse d’un an, de 1 500 euros par mois, destinée à soutenir un projet de recherche ; une pension de trois ans de 1 800 euros par mois, mais réservée, a priori, à des gens qui ont déjà soutenu. Le dossier pour la bourse doit être envoyé mi-fin septembre ; toutes les infos ici. Ensuite, il y a une phase d’admissibilité. Les heureux élus passent un entretien d’une demi-heure à la Fondation, généralement début décembre. La réponse tombe quinze jours plus tard. Attention, on ne peut demander cette bourse que deux fois en cas de réponse négative.

Subvention des E.D. et des laboratoires

Au cours de tes recherches, il se peut que tu sois amené(e) à te déplacer en France ou à l’étranger. Et qu’il s’agisse de la consultation d’archives ou d’une participation à un colloque, il faut souvent payer le transport, parfois l’hébergement.

Dans le cas des colloques ou journées d’études où tu interviens, l’organisateur paie généralement les frais sur place, voire rembourse le transport (dans une certaine limite) sur justificatif.

Si ce n’est pas le cas, tu peux demander à ton E.D. ou ton laboratoire une subvention. Pour cela, il te suffit de demander au secrétariat intéressé un formulaire de demande de subvention. Il s’agit d’évaluer le montant maximum et justifiable du voyage envisagé (c’est-à-dire transports et hébergement)

Pour une première demande, il faudra joindre aussi une fiche de création de poste, elle aussi fournie auprès de son secrétariat.  Elle est indispensable pour recevoir les crédits de subvention.

Ensuite, deux cas de figure se présentent.

Pour les doctorants sans contrat doctoral, il faut, avec la demande ou après avoir reçu avis, une convention pédagogique signée par l’étudiant, son directeur et le Président de l’Université (ou sa délégation), en deux exemplaires.

Au retour, il faut fournir une attestation de fin de séjour, signée du directeur de recherche, avec l’ensemble des justificatifs de dépenses (factures, billets ou attestations de transports, etc.).

Pour les doctorant.e.s contractuel.le.s, il faut justifier d’un ordre de mission, et donc d’une autorisation d’absence. Pour cela, il faut se rendre sur l’application Mercure via l’ENT.

Au retour, compléter et transmettre le formulaire de l’état liquidatif des frais, accompagné des justificatifs de dépenses.

ATTENTION ! Certaines E.D. sont moins libérales que d’autres sur ce plan. Ainsi, les unes accordent facilement plusieurs subventions par an pour une seule personne, tandis que les autres fixent un montant maximum par personne et… pour toute la thèse ! Sur ce point, les doctorant.e.s ne sont pas traités de la même manière.