Archives de catégorie : Vie doctorale

Le Collectif participe à la Fête de la Science!

C’est un rendez-vous déjà bien installé : tous les ans, la Fête de la Science permet aux doctorant.e.s de présenter la recherche à un vaste public, et notamment à des futures générations de chercheurs et de chercheurses.

Cette année, le Collectif doctoral en sera, nous vous invitons donc à consulter notre programme et à venir nombreux, avec vos enfants, neveux ou nièces!

Rendez-vous les 14 et 15 octobre sur le campus Jussieu!

 

Sorbonne Actuelle : un compte-rendu !

Journée jeunes chercheurs organisée par le Collectif doctoral de Paris-Sorbonne – 7 janvier 2015

La journée jeunes chercheurs Sorbonne Actuelle a été organisée par le Collectif doctoral de Paris-Sorbonne afin d’offrir un espace de réflexion collective et collaborative sur le travail et les pratiques des doctorants de lettres, langues, arts et sciences humaines. Les bénéfices attendus de cette journée étaient à la fois intellectuels et relationnels : Sorbonne Actuelle avait pour but de valoriser les travaux des doctorants et de renforcer les échanges au sein d’une communauté souvent dispersée du fait de ses obligations universitaires et professionnelles.

La matinée était consacrée à une présentation de travaux de recherche de doctorants des différentes ED, ce qui permettait de saisir la diversité des objets d’étude et des méthodes de recherche à Paris-Sorbonne. Ce panorama a constitué un point de départ pour nourrir les tables rondes de l’après-midi et s’appuyer sur des savoirs partagés par l’ensemble des participants.

L’après-midi, les intervenants et le public étaient répartis par groupes de quatre à six personnes afin de réfléchir à différentes questions généralistes liées à la recherche en lettres et sciences humaines.

Les documents ci-joints constituent des synthèses de ces échanges.

1ère table – Quelle est la place des Lettres et Sciences Humaines dans la société humaine et contemporaine ?

En tant que doctorants, financés ou non, nous sommes souvent confrontés à des discussions qui nous enjoignent à légitimer l’utilité de la culture et de la recherche en lettres et sciences humaines. Cette table-ronde a pour but de prendre à bras le corps cette demande et de réfléchir ensemble aux réponses que nous souhaitons y apporter.

Lire le rapport !

2ème table – Quels sont les enjeux de l’interdisciplinarité en Lettres et Sciences Humaines ?

Souvent citée parmi les critères d’obtention de financements européens pour les projets de recherche, l’interdisciplinarité est tantôt perçue comme une réelle ressource pour l’innovation, tantôt comme une mode voire une contrainte. L’enjeu de cette table est donc de déterminer dans quelle mesure nos recherches en tant que doctorants des lettres et sciences humaines sont concernés par l’interdisciplinarité et quels changements elle produit dans la délimitation des territoires disciplinaires.

Lire le rapport !

3ème table : Qu’est-ce que la Sorbonne ?

Que représente, pour nous doctorants, cette institution historique ? Pourquoi avoir choisi la Sorbonne ? Quels enjeux symboliques et quelle trajectoire nous y ont menés ? Cette troisième table ronde même le singulier et le collectif, le personnel et l’institutionnel. Les doctorants sont invités à partager leur histoire avec leur université, afin de dégager les enjeux sociologiques, économiques et politiques qui s’invitent dans nos parcours scolaires et intellectuels.

Lire le rapport !

 

Portrait : Simon Vacheron

simon

  •  Présente-toi en quelques phrases.

Je m’appelle Simon Vacheron, j’ai 30 ans et suis doctorant à Paris-Sorbonne depuis novembre 2012. Je suis donc dans ma 5e (et dernière j’espère) année. Ma thèse s’intitule Mobiliser l’industrie textile (laine et coton). L’État, les entrepreneurs et les ouvriers dans l’effort de guerre, France, 1914-1920, sous la co-direction de Dominique Barjot et Olivier Dard. Je dépends de l’École Doctorale II et suis rattaché à l’UMR Roland Mousnier.

Dans le même temps, je suis fonctionnaire de la Ville de Paris, dans un service d’aide sociale. J’ai donc, pendant les trois premières années de ma thèse, travaillé au rythme des 35 heures hebdomadaires en plus de mes recherches. Depuis un an, je bénéficie d’une mise en disponibilité de deux ans, ce qui me permet aujourd’hui d’avoir tout mon temps pour achever ma thèse.

Depuis octobre dernier, je suis membre fondateur et président du Collectif Doctoral de Paris-Sorbonne. Nous avons voulu créer cette structure, à la suite des élections des représentants doctorants à la Commission Recherche de l’université, dans un triple but : 1/ renforcer notre légitimité et notre visibilité auprès de l’administration ; 2/ dynamiser les rencontres interdisciplinaires des doctorants, que ce soit pour des événements scientifiques ou des activités plus conviviales ; 3/ rendre plus accessibles les informations liées aux questions de formation, de droits et d’évolution des législations et réglementations.

  • Pourquoi la thèse ? Qu’est-ce qui t’y a amené ?

Tout d’abord, la thèse m’est apparue comme la continuité et l’achèvement logiques de mes études commencées il y a onze ans (déjà !), ici même à Paris-Sorbonne.

Quant au sujet, il m’est venu au gré de mes lectures, l’année qui a suivi mon master 2. D’une part, le centenaire de la Grande Guerre arrivait à grands pas, et, d’autre part, je me suis rendu compte que peu de choses avaient été écrites sur la production des uniformes, des effets d’habillement, et que beaucoup d’idées reçues, souvent des raccourcis, circulaient. Je m’intéresse aussi fortement aux questions liées au travail et aux relations professionnelles. La guerre représentait un cadre fort intéressant.

En outre, j’ai un directeur de recherche avec qui je m’entends très bien depuis longtemps, j’avais donc envie de continuer l’aventure avec lui. Donc autant en profiter !

  • As-tu des projets en cours ou à venir ?

Il est vrai que lorsqu’on est en fin de thèse, on pense surtout à finir ce qu’on a commencé !

Plus concrètement, le Collectif Doctoral de Paris-Sorbonne constitue un défi multiforme très formateur et motivant dans un contexte de changements institutionnels : réforme du doctorat et fusion entre Paris-Sorbonne et l’UPMC (Paris 6).

En effet, comment définir le doctorat de Lettres, Langues et Sciences Humaines et Sociales (LLSHS) à une époque où l’efficacité et l’économie de temps deviennent prioritaires dans des domaines qui exigent du temps et un droit au doute ? De même, alors que notre université va fusionner avec une autre plus centrée sur les sciences dites dures et la médecine (sauf vote contraire en janvier), comment concilier ces différents cadres du doctorat ?

Je ne reste cependant pas non plus inactif sur le plan scientifique ! Je suis ainsi adhérent de l’Association des Jeunes Chercheurs en Histoire (AJCH), et participe à l’organisation d’une Journée d’Étude qui se déroulera à Lille, le 19 mai 2017, sur le thème des « sources exogènes » [http://ajch.fr/?p=5676]. Restez donc à l’affût de vos boîtes mails, l’appel à contribution ne devrait pas tarder (si ce n’est déjà fait) !

  • Un conseil à donner aux doctorant.e.s et futurs doctorant.e.s ?

Ne vous prenez pas la tête. Faites ce qui vous plaît, sans vous soucier des a priori. Si aujourd’hui le discours officiel insiste, certes non sans raison mais parfois assez lourdement, sur l’insertion professionnelle, il ne faut pas que cela crée chez vous le moindre blocage. C’est même votre liberté de recherche, d’action et de penser qui vous sera très utile dans l’avenir ! Cultivez-la !

Ah ! Et puis n’hésitez pas à nous rejoindre ! ça vous aidera à rencontrer d’autres doctorant.e.s et pour le moral, c’est bon !

Vie doctorale à Paris-Sorbonne

La vie doctorale est essentielle au bon déroulement du doctorat. Se rencontrer pour travailler, échanger ou juste prendre un café permet de rompre avec la solitude trop souvent associée à la rédaction d’une thèse, et de nouer des contacts très utiles!

Naviguez dans les onglets latéraux pour obtenir toutes les informations sur la vie doctorale à Paris-Sorbonne, ou bien cliquez sur les liens ci-dessous pour accéder directement aux articles:

Qui sommes-nous? Le collectif se présente

Les labos juniors

Groupes indépendants de recherches doctorales

 

 

Sorbonne Actuelle, 7 janvier 2017

Sorbonne Actuelle

Journée Jeunes Chercheurs

Samedi 7 janvier 2017 9h – 17h

(salle 40, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente)

Appel à participation

L’appel s’adresse à tous les doctorant.e.s de Paris-Sorbonne, toutes disciplines et toutes années confondues.

1. Speed-thesing : faisons connaissance

 

Les interventions attendues sont la présentation de votre sujet de recherche (en 10 minutes). Elles pourront faire l’objet d’un compte-rendu de la journée (à discuter).

Ces présentations auront lieu en public le matin.

 

2. Tables rondes : les LSHS, l’interdisciplinarité, la Sorbonne

L’après-midi, les intervenant.e.s et le public seront conviés à écouter une intervention introductive de Pierre-Brice Stahl, maître de conférences en Études Nordiques. Ils pourront ensuite participer à trois tables rondes :

  • les LSHS et leurs enjeux dans la société contemporaine
  • l’interdisciplinarité : son rôle et ses limites dans nos recherches
  • l’identité de la Sorbonne : ses aspects symboliques et pratiques, leurs conséquences sur nos recherches. Ces tables rondes seront animées par des médiateurs et des rapporteurs, qui en produiront des synthèses.

*Inscription avant le 06 décembre*

Envoyez-nous par mail : nom, prénom, ED, année, discipline, EA/UMR de rattachement et votre sujet de recherche.

Pour toute inscription, question, demande, etc. : sorbonne.actuelle@gmail.com

 

Cette journée Jeunes Chercheurs vous est proposée par le Collectif doctoral de Paris-Sorbonne.

Pôle scientifique : Justine Le Floc’h (ED3) et Raphaëlle Jamet (ED4).

Groupes indépendants de recherches doctorales

(rubrique en construction)

Outre les labos juniors, qui sont institutionnellement liés à un laboratoire, il existe une quantité importante de séminaires autogérés, de groupes de recherches inter-équipes et d’associations thématiques.

Cette page entreprend de les recenser.

ED I: Mondes anciens et médiévaux

  • Antheia: doctorants en sciences de l’Antiquité
  • Questes: jeunes chercheurs médiévistes (voir aussi ci-dessous Reverdie pour l’ancien français)

(voir ci-dessous Diwan pour l’histoire et l’archéologie des mondes musulmans médiévaux)

Continuer la lecture de Groupes indépendants de recherches doctorales

Les laboratoires juniors à Paris-Sorbonne

Au sein de l’université, il existe essentiellement deux types de structures scientifiques propres aux doctorant.e.s, pré-doctorant.e.s et jeunes docteurs: les laboratoires juniors et les groupes autogérés. À la différence du groupe autogéré, qui n’a généralement pas de statut ni de budget pérenne (sauf à se constituer en association de loi 1901), un labo junior est une composante officiellement reconnue à l’intérieur d’une équipe d’accueil ou d’une unité mixte de recherches (les deux types de laboratoire représentés dans une université comme Paris-Sorbonne). Sa fondation passe par la rédaction de statuts qui doivent être validés par l’EA/UMR de tutelle, et qui précisent les modalités de contrôle du laboratoire de tutelle sur le labo junior, en contrepartie de quoi une ligne budgétaire peut être dégagée à l’intention de celui-ci.

Cette page entreprend de recenser les labos juniors de Paris-Sorbonne.

en construction

ED III

ED IV

  • OVALE (EA VALE): laboratoire doctoral en études anglophones (littérature et esthétique)
  • Élans (EA REIGENN): laboratoire junior en cultures, civilisations et littératures germaniques, nordiques et néerlandophones
  • PASSAGE (UMR EUR’ORBEM): laboratoire junior d’études sur l’Europe centrale, balkanique et orientale
  • CRITIC (EA CRIMIC): laboratoire doctoral d’études sur l’Espagne et l’Amérique latine

Consultation Générale, 06/06

Chères et chers doctorant-e-s,

Après la première consultation doctorale du 4 avril dernier, qui a été consacrée à un point sur les évolutions institutionnelles et réglementaires en cours, vos élus à la Commission Recherche et le Collectif des Doctorants de Paris IV vous proposent une nouvelle réunion le 6 juin, en Sorbonne (salle E 658) de 17h à 21h. Cette fois-ci, l’objectif sera de recueillir directement vos avis, vos doléances et vos revendications afin de nous permettre de les porter devant les différentes instances de l’université. 

affichette - auteur: Sara pour le Collectif des doctorants de Paris-Sorbonne
affichette – auteur: Sara pour le Collectif des doctorants de Paris-Sorbonne

L’idée est aussi de s’adapter à vos demandes et besoins au moment où les élus prennent leurs fonctions et où le collectif qui les seconde, et qui vous est ouvert à toutes et tous, entreprend de réécrire le guide du doctorant de Paris IV, de construire un site d’information à votre intention et de se structurer dans les ED et les EA/UMR.

La parole est à vous, prenez-la!

Bien à vous toutes et tous et au plaisir de vous voir le 6 juin,
Vos élus à la Commission Recherche et le Collectif des Doctorants de Paris-Sorbonne.

En construction

Désolé, cette page n’est pas encore disponible !

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:La_rue_de_la_Sorbonne_le_11_mars_2006.jpg?uselang=fr
On a un problème..